< Retour à tous les articles

Tendinite et sport

tendinite genacol

Selon le Comité International Olympique (CIO), on estime le nombre de consultations pour blessures sportives de type musculosquelettique (tendons, muscles, os) à plus de 100 millions par an dans le monde, dont près de 50% sont des blessures aux tendons et aux ligaments. Le CIO affirme que ces blessures entraînent une baisse importante des performances sportives, réduisent les capacités fonctionnelles sur le lieu de travail et influent négativement sur l’aptitude de la population en général à faire de l’exercice. Un pourcentage élevé de ces blessures demeure difficile à traiter et nombreux sont ceux qui connaissent des douleurs et des difficultés à long terme.

Que nous soyons sportifs occasionnels ou professionnels, la cause de la plupart des blessures se manifeste lors des trois actions suivantes :

  • Mouvements répétitifs intenses ;
  • Surmenage menant à une faiblesse des os, cartilages, tendons, ligaments et muscles ;
  • Réchauffement inadéquat des muscles avant l’entraînement.

Les recherches disponibles démontrent que lors de la pratique de sports, la pression massive exercée sur les articulations provoque principalement deux phénomènes : elle déshydrate les tissus les rendant plus vulnérables et augmente le risque de traumatisme. Donc, tous les sports comportant des mouvements répétitifs et arrêts soudains à haute vitesse peuvent causer des dommages. Ainsi, lors d’un impact, il peut se créer des fissures aux tendons, ligaments, muscles et cartilages, principalement à la surface des tissus des articulations, générant des tissus cicatrisés plus faibles.